Internet

Internet

En quinze ans, Internet est devenu un vecteur d’informations sans frontières, accessible aujourd’hui à de très larges audiences, quasiment sans limite dans la possibilité de segmentation de ces audiences.


INTERNET A DÉJÀ SA PLACE DANS LA COUR DES GRANDS

Internet offre de nombreuses solutions permettant de diffuser des informations. Mais qu’est-ce qu’un « journaliste internet » ? L’expression recouvre des réalités très différentes : des journalistes de médias reconnus, qui travaillent dans le service « numérique » de leur rédaction ; des journalistes travaillant pour de « pures players » (Médiapart, Huffington Post, Slate, etc.) ; ou des blogueurs, qui diffusent leurs propres contenus sur leur propre site. C'est un réseau efficace qui a déjà conquis près du quart des ressources publicitaires médias. Le chiffre d’affaires publicitaire d’Internet (au sens de l’Union des Annonceurs, 2015) s’élève à plus de 2,5 milliards d’€, mais regroupe des pratiques publicitaires variées. Les liens payants (pour l’essentiel, il s’agit de S.E.A. – Search Engine Advertising) représentent 55,5% ; 37,4% pour le display (formes de publicité digitale type graphique, bannières, pavés, etc., marché porté depuis quelques années par le développement du display vidéo) ; 7,1% pour l’e-mailing.


INTERNET ET LES RELATIONS PRESSE

Pendant des décennies, la relation presse consistait à envoyer des lettres timbrées à des journalistes, dans des enveloppes. L’e-mailing permet d’économiser des enveloppes et des timbres… Malheureusement, chacune des 4 000 agences de Relation Presse en France peut envoyer chaque jour des communiqués de presse par dizaines, à des centaines voire des milliers d’adresses mail. L’enquête Gootenberg 2016 montre que les journalistes ne supportent plus ce raz-de-marée : 79% d’entre eux pensent que moins de 10% des communiqués qu’on leur envoie sont utiles, et 42% rêvent d’un quotidien où la disparition du communiqué leur laisserait toute latitude pour librement enquêter.


LA LIMITE D’INTERNET : LA MESURE D’AUDIENCE

Les mass médias disposent d’outils permettant d’attester leurs audiences. La presse écrite a l’A.C.P.M. (l’Alliance pour les Chiffres de la Presse et des Médias, ex O.J.D.) et l’audiovisuel a le Médiamat de Médiamétrie. Contrairement aux mass médias, les nouveaux médias ne disposent pas d’outil attestant leur audience, ni de la moindre garantie de « retour sur investissement ». Ils demandent donc une courbe d’apprentissage assez longue, et le recrutement d’au moins un community manager, capable d’utiliser au mieux ces formes de communication médiatique en devenir.


INTERNET ET LES INFLUENCEURS

La difficulté d’atteindre un journaliste par mail, pour diffuser un communiqué de presse, a poussé les spécialistes des Relations Presse à utiliser les « influenceurs ». Ce terme désigne un internaute paraissant être un « leader d’opinion » grâce à son activité éditoriale sur un thème précis. L’influenceur s’exprime via un blog, une chaîne YouTube, un réseau social, etc. Il n’existe aucun système fiable pour mesurer cette « capacité d’influence » et la valoriser. Quelques dizaines de blogueurs ont des rémunérations à 5 chiffres, mais les revenus évoqués par leurs auteurs sont uniquement déclaratifs. Dans la réalité, la durée de vie d’un blog est en général courte, et peu de blogueurs vivent des revenus générés par leur blog.

Inscrivez-vous gratuitement Demandez une démo