Comment tourne la planète média

21/04/2017 - Actualités

Votre communiqué de presse est important pour vous, pour votre entreprise ou votre administration. Mais pour les médias auxquels vous l’adressez, cette importance dépendra de multiples facteurs, notamment de l’heure à laquelle lui parvient ce communiqué, ou du nombre des autres médias qui auront déjà traité ce sujet (car les médias se surveillent en permanence les uns les autres).
Pour mieux comprendre les médias en général, voici une présentation rapide de ces entreprises si particulières, de leur organisation et de leur rythme de travail, lors d’une journée médiatique « normale ».

 La planète médiatique tourne 365 jours par an, 24 h sur 24.
Sur un total de 27 000 journalistes professionnels « en active » (c’est-à-dire disposant d’une carte de presse, mais hors les retraités – qui continuent de disposer d’une carte professionnelle), 7 000 environ sont des pigistes ; les autres sont salariés d’une entreprise de presse.

Parmi ces entreprises, il existe :
 -  3 000 titres de presse écrite, dont
   • moins de 20 titres de presse quotidienne nationale, en comptant la presse gratuite,
   • 65 titres de presse quotidienne régionale,
 -   Plus de 200 chaînes de télévision (dont les 25 premières représentent 90% de l’audience de ce média),
 -   Un peu moins d’un millier de stations de radios (dont les 18 premières représentent 95% de l’audience de ce média).

Les principales de ces entreprises constituent ce qu’on appelle les « mass media grand public ». A eux tous, ils s’adressent chaque à la quasi-totalité de la population française, à un moment ou à un autre de la journée. Ils n’ont besoin que de quelques dizaines de sujets par jour, chacun de ces médias n’ayant besoin que de trente à cinquante informations, traitées sous forme de reportage. Ils traitent en bref le reste de l’actualité. Ou le passent « à la trappe »...

En effectifs, 60% des journalistes en France travaillent pour un titre de presse écrite, 16% pour la télévision, 9% pour la radio, 9% pour une agence de presse. Chaque jour de l’année, 60% seulement de ces journalistes sont mobilisables ; les autres sont en week-end, en congés ou en récupération.

Un quotidien régional peut tourner avec moins de cent journalistes (La Provence) ou plus de 500 (Ouest-France). La rédaction d’une radio nationale (RMC, RTL, Europe1, etc.) compte autour d’une centaine de journalistes. Un journal national (Le Monde, Le Figaro ou Libération), à peine plus. Une chaîne de télévision (avec les reporters d’images et les preneurs de sons), 700 pour TF1, 400 pour France 2 (qui peut s’appuyer sur la production d’images en provenance des stations régionales de France 3).
Les entreprises médias sont de petites PME, souvent sous capitalisées, et souvent confrontées à des ressources publicitaires en baisse.
Les journalistes auxquels vous vous adressez sont donc souvent des salariés inquiets pour l’avenir de leur entreprise…

Articles Liés / voir aussi
Communiqués de presse
CONNAITRE MIEUX LES JOURNALISTES POUR MIEUX LES CIBLER Lire l'article
Les Relations Presse emportées par le tsunami numérique
Les Relations Presse emportées par le tsunami numérique Lire l'article
Réinventons la Relation Presse
Réinventons la Relation Presse Lire l'article
Inscrivez-vous gratuitement Demandez une démo